Forcalqueiret! notre village! traversé par l'Issole qui de tout temps l'a fertilisé, il est le royaume des pêcheurs. Ses belles collines verdoyantes qui l'entourent permettent aux chasseurs d'exprimer leurs loisirs et aux randonneurs d'arpenter nos magnifiques chemins qui vont de Forcalqueiret à Ste Anastasie, Garéoult, Rocbaron, Camps la source etc...
 
Notre village est un lieu tranquille et calme où nous trouvons tous notre plaisir dans le respect de chacun.
Dominant le village et la vallée de l'Issole de 130 mètres, culminant à 528 m d'altitude, fièrement dressé sur un promontoire d'où il semble nous protéger, le château fort de Forcalqueiret (*) présente les ruines de la plus importante forteresse médiévale du Var. Redoutable forteresse pendant les guerres de religion les ruines sont encore imposantes et sont inscrites à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Un rempart bâti à l'aplomb de la falaise englobe les ruines du château et du village médiéval. Les corps des bâtiments qui les composent s'articulent autour d'une cour centrale et offrent encore plusieurs salles voûtées intactes.
C'est ce village que j'aime et que je désire préserver et faire progresser. Soucieux de son avenir, je le protègerai de la voracité immobilière qui guette toute la Provence Verte. je l'emmènerai avec tous ses habitants dans la modernité du XXIème siècle tout en protégeant son environnement, son charme, ses valeurs, en un mot: son identité.
Historique
Dès l’âge de fer (au IVème siècle avant Jésus Christ), on a décelé des vestiges d’occupation sur le territoire de la commune.
A l’époque gallo romaine, des domaines agricoles occupaient la vallée de l’Issole. C’est de cette époque (1023) que datent les plus anciens documents concernant Forcalqueiret ( Furnum calcarium).Au début du XIIIème siècle, le fief ou Seigneurie de Forcalqueiret fut constitué par Geoffroi Reforciat, Vicomte de Marseille, par le regroupement des territoires de Sainte Anastasie, Rocbaron et Forcalqueiret. La construction du château fort date de cette époque, En 1250 sa fille unique, Béatrix, épouse la famille d’Agoult. Durant trois siècles, cette branche , dite d’Agoult de Forcalqueiret, donne à la Provence des personnages importants : Sénéchaux au XIVème siècle et Fouquet d’Agoult, chabellan et ami du Roi René, dernier Comte de Provence à la fin de XVème siècle. Au XVème siècle, le château subit les assauts des troupes de Charles-Quint (1536).Au moment des guerres de Religion, Hubert Garde de Vins, beau-frère de François-louis Garde de Vins, beau-frère de François-Louis d’Agoult, alors propriétaire des lieux, y trouve refuge avec sa famille et en reçoit donation en 1580. Lui même et ses héritiers conservent la Seigneurie durant 149 ans. En 1729, elle échoit à Palamède de Forbin qui la vend en 1742 à louis XV à Constantinople. La baronnie, par privilège du Roi, devient marquisat en 1743.Le Fief restera dans cette famille jusqu’en 1781, date à laquelle il est transmis par mariage à la famille de Pontevès, derniers propriétaires nobles, jusqu’à la fin du XIX ème siècle.Au XXème siècle différents propriétaires se succèdent et le 21 septembre 1978, le château est racheté par la commune de Forcalqueiret. Il est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1966.
 
Le Château
Dressé sur le promontoire d’où il domine de 130m la vallée de l’Issole, le Château fort de Forcalqueiret présente les ruines de la plus importante forteresse médiévale du Var.Un rempart bâti à l’aplomb de la falaise englobe les ruines du château et du village médiéval. Les corps de bâtiments qui le composent s’articulent autour d’une cour centrale et présentent encore plusieurs salles voûtées ainsi qu’une citerne intacte. La forteresse fut sans doute démantelée dans la première moitié du XVIIème siècle dans le cadre de la politique de renforcement du pouvoir central, mais de toutes façons abandonnée à cette époque.Le déperchement du village a vu les habitants s’installer dans les hameaux des Marins et des Déoux. Le village actuel n’est pas antérieur au XVIIIème siècle, mais il figure sur la carte de Cassini dressée en 1759.
 
Les armes
De gueules, à la bande d’or, à écru en cœur, d’azur au four à chaux d’argent, allumé de gueules sur une terrasse de sinople, avec cette devise : FORCALQUEIRET. Elles sont inspirées des couleurs du blason de Louis Sauveur de Villeneuve, seigneur des lieux de 1742 à 1745 et de la toponymie : FURNUM CALCARIUM ( four à chaux) nom attesté dès 1030. Armes adoptées par délibération communale le 23 août 1973.
 
Généralités
Habitants: environ 2400 en 2010Altitude : 295 mètresSuperficie : 1063 Ha
 
Fêtes et traditions
Foire aux plants et paysanne : le 1er Mai.
Fête de la Blaque (Fête Locale) : le premier week-end de Juillet.
Marchés hebdomadaires : tous les Jeudis et Dimanches
 
Donnée administratives de Forcalqueiret:
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département du Var
Arrondissement de Brignoles
Canton de la Roquebrussanne
Code Insee 83059
Code postal 83136
appartient à la Communauté de communes du Val d'Issole
coordonnées 43° 20′ 14″ Nord, 6° 04′ 53″ Est
Altitude 284 m (mini) – 528 m (maxi)
Superficie 10,33 km²
Population 2 435 hab.( données 2011)
Densité 236 hab./km²
Données statistiques INSEE :http://www.statistiques-locales.insee.fr
Le village
Permanences médicales 
Le village 
Associations 
Conseil municipal 
Manifestations 
Accueil
Services 
mentions obligatoires